Parc Olympique Lyonnais

 :: Les villes :: LYON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parc Olympique Lyonnais

Message par Dominique Strauss-Kahn le Jeu 6 Avr - 15:53

HRP : La scène se déroule la veille du débat télévisé, à 20h



C'est dans ce tout nouveau stade, situé en banlieue lyonnaise, d'une capacité de presque 60000 places, que Dominique Strauss Kahn avait décidé de tenir son grand meeting de campagne. Près de 40000 personnes étaient attendues.
En plus des places en tribunes, des sièges avaient été disposés sur la pelouse, pour les proches de Dominique et les journalistes présents.
Pour les spectateurs les moins bien placés, des écrans géants permettaient de voir la scène en gros plan.
Bien entendu, la tribune sud avait été fermé, de sorte que Dominique ne tourne le dos à personne.

A 20 heures précises, Dominique pris la parole




Chers amis, chers Françaises, chers Français, mes chers compatriotes,

Tout d'abord, et avant de commencer, je tenais à vous remercier chaleureusement pour votre présence ici à mes côtés ce soir.
On m'annonce que vous êtes près de 40000 à avoir fait le déplacement en ce lieu pour le moins excentré, et je vous en remercie. Votre présence et votre soutien me vont droit au coeur, et je tiens ce soir à vous exprimer toute ma reconnaissance et ma gratitude.

Il y a de cela environ 4 ans et demi, François Hollande était élu président de la République, et, comme nombre d'entre vous, son élection m'a laissé de nombreux espoirs. Après 10 ans d'échec, donc 5 années de catastrophe, la France allait enfin connaître un nouveau souffle, un changement. Le retour du pouvoir d'achat, de l'emploi, de la justice sociale, la fin de la domination de la finance. Voilà ce que nous attendions tous en ce soir qui a vu la victoire de François Hollande.
Malheureusement, rien ou presque de tout cela n'aura dépassé le stade de l'espoir. Celà ne m’enchante pas de dire celà, mais il faut se rendre à l'évidence : François Hollande a échoué


Huées du public

Non, celà ne m'enchente pas, car, une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, conséquence indirecte de cet échec, l'extrême droite est aujourd'hui aux portes du pouvoir.

Huées du public

Marine Le Pen, avec son discours haineux et populiste, a instrumentalisé le mécontentement naturel du peuple Français pour s'approprier les espoirs de vrai changement que nombre d'entre nous nourrissent.
Cela aurait pu s'arrêter là, mais non, la primaire de droite, actuellement en cours, donne lieu chaque jour à des surrenchères. C'est devenu le concours à qui proposera le plus d'austérité, le plus de suppressions de postes dans la fonction publique, le plus de restrictions sur le plan des libertés individuelles. A qui tiendra le discours le plus haineux envers les personnes les plus vulnérables.   Ces gens là, qui vivent, tant mieux pour eux, avec 2000 euros par semaine, essayent de convaincre ceux qui vivent avec 2000 euros par mois que le problème vient de ceux qui survivent avec 2000 euros par trimestre. Cherchez l'erreur !


Applaudissements du public

Aujourd'hui, plus que jamais, la France doit pour se redresser , avoir une vraie politique de gauche. L'état providence, la relance par la consommation, la redistribution des richesses, voilà ce dont à besoin la France. Non, vous n'êtes pas résignés à sacrifier votre train de vie pour payer les erreurs commises pendant ces 15 dernières années. Non, vous n'êtes pas coupables de l'endettement de la France simplement parce que vous touchez les aides sociales. Non, les bénéficiaires du RSA ne sont pas des profiteurs polygames qui vendent de la drogue et roulent en Ferrari. Non, les fonctionnaires ne sont pas trop nombreux, et non, la France ne peut pas se passer d'eux. Non, supprimer des milliers d'entre eux ne vous fera pas payer moins d'impôts. Ne vous laissez pas tromper. On vous promet depuis 2002, une baisse d'impôt en échange d'une baisse de la qualité des services publics,
et vous attendez toujours.


Applaudissements du public

En revanche, oui, je persiste et je signe, je crois en l'état providence. Je crois, je suis persuadé même, que vous offrir plus de pouvoir d'achat permettra de relancer la consommation, et à terme de relancer toute l'économie. Et oui, mon programme est finançable.
Comment ? Me diront certains d'entre vous ?
Et bien je vais vous le dire !


Rires dans le public

Nous vivons dans un pays ou il est possible de gagner des dizaines de milliers d'euros par mois sans payer un centime d'impôts ! Quelques donc par ci par là, quelques subventions, quelques prises de participation dans des sociétés, quelques achats de produits écologiques pour se donner bonne conscience, et hop, le tour est joué, plus d'impôts. Vous trouvez ça normal ? Je ne trouve pas ça normal.
Alors, je m'y engage solennellement devant vous, si je suis élu président de la République, je supprimerai à minima la moitié des niches fiscales, dont une grande partie ne sont pas justifiées, et je maintiendrai le plafond actuellement en place. Ces niches fiscales coûtent à l'heure actuelle la bagatelle de 90 milliards d'euros. Et oui, quand on cherche de l'argent, on trouve.

Alors, diront mes détracteurs, supprimer les niches fiscales créera de l'exil fiscal. Et bien non ! Je suis persuadé que le problème, ce n'est pas de payer des impôts, mais de ne pas savoir à quoi ça sert. Et c'est bien là le problème. L'état de nos services publics est catastrophiques. Une partie de l'argent des niches fiscales sera réinjecté dans nos services publics. Car là non plus, je ne crois pas en la fatalité. Je ne crois pas que l'hôpital public doit être euthanasié car au bord de l'agonie. Je ne crois pas que la sécurité sociale et la caisse d'assurance vieillesse soient vouées à disparaître. Je ne crois pas que nous ayons trop de professeurs, trop bien payés.
Mieux vaut, pour l'efficacité, pour le bien être des élèves, des écoles en sureffectifs qu'en sous effectifs. Mieux vaut payer quelques euros de plus de cotisations retraites si nécessaire, cela peut permettre de ne pas partir à 67 ans ! 67 ans, vous vous rendez compte. Et demain ? 70 ? 75 ? Tous les matins, je croise des éboueurs, qui n'en peuvent plus, qui marchent le dos courbés, lentement, à bout de souffle, car ils n'en peuvent plus. Et croyez moi, il ont plus que 50 ans. Certains ont même passés la soixante, et continue car il leur manque des points.

Les régimes spéciaux, me diront certains ! Et bien je ne céderai pas à se discours qui vise à dresser les Français contre quelques personnes qui se sont battus pour avoir la chance d'avoir quelques privilèges, je dis quelques, car combien de contraintes doivent ils supporter en contrepartie. Non, je ne dresserai pas la France contre les cheminots, les électriciens, ou les fonctionnaires. Je préfère me battre pour que nous ayons tous de meilleurs droits, que me battre pour qu'une catégorie de personne dont je ne fais pas partie perdent les droits qu'ils ont acquis. D'autant plus que cela ne concerne qu'une partie d'entre eux. Allez donc demander aux guichetières, au téléconseillères, si elles peuvent partir à 55 ans. Et allez demander aux conducteurs de train le montant de la décote s'ils décident de partir à 55 ans. Car oui, il y a une décote, comme pour le régime général.

Alors quelle solution pour les retraites ? Et bien c'est simple : un abaissement de l'age de départ, en contrepartie d'une légère et temporaire hausse des cotisations. Juste le temps que les postes libérés soient occupés par les jeunes, qui n’attendent que ça, d'avoir un emploi ! Ainsi, on fera également baisser le chômage. Et on le sait, un chômeur coûte plus qu'un retraité : le retraité a sa pension garantie à vie, consomme des produits de consommation courante et des produits médicaux pour certains, alors que les jeunes, non meublés, précaires, parfois ayant tout juste de quoi se vêtir, seront amenés à consommer, et donc à injecter de l'argent dans l'économie. Voitures, logements, vêtements, meubles, appareils d'électroménager. C'est ce qui manque aux jeunes, et qu'ils achèteront demain quand ils auront du travail. E devinez quoi : c'est ce que les entreprises peinent à vendre !  
Nous avons tout à gagner et enfin introduire les jeunes dans l'économie !


Ovations du public "DSK Président, DSK Président"

La relance, la consommation, voilà ce qui a été laissé de coté pendant tant d'années, et ce en quoi je fonde tant d'espoirs. Et je sais que ça marche ! Regardez la Scandinavie. Le fameux Etat Providence Suédois ! Regardez le train de vie de ces gens là ! Et bien il est à votre portée !

Applaudissements

Bien sur, je n'oublie pas l'autre sujet essentiel des prochaines années, et qui est bien moins joyeux à aborder : Le terrorisme.
La aussi, j'ai une vision des choses bien différentes.
Non, les maghrébins vivant dans les cités, car, ne nous mentons pas, c'est bien eux que la droite extrême et l'extrême droite visent, ne sont pas des bombes à retardement, des terroristes en herbe, ou des futurs criminels.
Loin de moi l'idée de prendre la défense des personnes cédant à la tentation du Jihad, mais les personnes vivant dans ces quartiers sensibles subissent au quotidien racisme, humiliation, et comme si cela ne suffisait, mal-logement, et malnutrition. Car non, habiter à 6 dans un F2 et manger des pâtes midi et soir n'est pas enviable. Ces personnes en ont ras le bol, elles soont les grandes oubliées de la société, qui ne pensent même pas à les éduquer, à leur offrir l'accès à une éducation de qualité, et les rends donc influençables. Influençables par des sectes religieuses mal intentionnées qui leur fait croire que le pays dans lequel il vivent est responsable de tous leurs maux. Ce n'est pas en marginalisant ces personnes que nous résoudrons quoi que ce soit.
Ces personnes doivent être en mesure de prendre du recul sur ce qu'elles entendent, et donc avoir accès à une éducation de qualité, des conditions de vie dignes, pour prendre conscience que la France n'est pas le problème mais la solution.
Bien sur, il faudra aussi gérer la menace extérieure, et donc renforcer les contrôles aux points d'entrée de l’Europe, mais aujourd'hui, la grande majorité des attaques sont perpétrées par des résidents Français, et c'est donc sur la sécurité intérieure que doivent être concentrés nos efforts


Applaudissements

Alors je ne vais pas vous mentir. Oui, mon programme coûtera cher. Non, les baisses d'impôts ne seront pas ma priorité. Vous ne serez pas pour autant perdants. Un service public de qualité, un hôpital public efficace, une école publique de bonne qualité, c'est un reste à charge moins important, et donc plus d'argent pour autre chose, pour vos loisirs, pour vos vacances, pour votre confort !   Et je suis persuadé qu'une fois cet objectif atteint, l'état redeviendra excédentaire, et donc vous rendre, à terme, le fruit dee vos efforts !
Vive la République, et vive La France


Ovation du public
avatar

Dominique Strauss-Kahn
Citoyen français

Messages : 50
Date d'inscription : 24/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Les villes :: LYON

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum